poisson

Les îles Caraïbes sont des lieux de plus en plus prisés par des touristes qui désirent vivre de nouvelles expériences  et explorer de nouveaux horizons et de nouvelles activités.

Faire de la plongée sous-marine permet d’observer, d’admirer les poissons dans leur milieu naturel. Le milieu antillais est riche en faune sous-marine. Les plus connus sont ceux de la Martinique, les poisson-anges et les poisson-papillons.

Les poissons rencontrés en Martinique

Le poisson chirurgien bleu est une appellation qui ne parle peut être pas forcément à beaucoup de monde. L’Acantharuscoeruleus (de son nom scientifique) est plus connu du grand public sous la dénomination : Dory. Les fans du célèbre film d’animation  « Le Monde de Némo » s’y reconnaîtront. Reconnaissable à sa belle couleur bleue mise en valeur par une large bande noire, la queue du poisson chirurgien bleu est d’un jaune vif. Son large corps est de forme ovale et il habite les massifs coralliens où il y a plus de courant. Pour le plus grand bonheur des plongeurs, Dory vit en groupe.  Il est donc possible et courant de croiser une petite bande de cette créature bleue des Caraïbes, de quoi faire des photos souvenirs.

Le poisson-lion, aussi connu sous le nom de rascasse volante, est une autre merveille des fonds marins de la Martinique. On peut le découvrir grâce à un baptême en apnée martinique. Si sa forme et sa couleur sont très attrayantes et idéales pour les vidéos sous-marines,  il est nécessaire de savoir que ce poisson est par contre très venimeux. Son corps possède de longues épines sur chaque rayon des nageoires : des épines venimeuses. Il est fortement conseillé de l’admirer de loin et d’éviter tout contact avec la peau. En moyenne, il mesure 30 à 40 cm et est de couleur variable. La coloration des rascasses volantes dépend essentiellement de son habitat. Ceux qui vivent dans les estuaires ont tendance à virer plus sombre.

poisson caraîbes

Les poisson-anges

Le poisson-ange français est une espèce qui aime particulièrement s’installer dans les récifs. Les massifs de coraux lui offrent une protection sans pareille. Les amateurs de plongée sous-marine et amoureux de la nature peuvent le trouver du côté de l’Anse Couleuvre en Martinique. Petit poisson mesurant en moyenne 35 cm, le poisson-ange français est reconnaissable à ses écailles jaunes et sa robe gris bleutée. Les plus jeunes d’entre eux sont noirs, rayés de trois bandes jaunes. Ceux-ci n’ont pas encore atteint l’âge adulte. Une fois grand, une tâche jaune se forme autour de son œil ; et une autre sur  sa nageoire pectorale. Ce poisson, très singulier, est typique de ce que la biodiversité sous-marine des Caraïbes a de meilleurs à offrir.

Le poisson-ange royal, une des espèces les plus emblématiques des mers des Caraïbes. Mesurant de 30 à 45 cm, cette gracieuse demoiselle peut vivre jusqu’à 15 ans. Il est facile de reconnaître les spécimens adultes par leur couleur bleue violacée présentant des bords jaunes orangés.  Les plus jeunes se distinguent par des rayures en plus. Se nourrissant d’algues et de tuniciers, ce poisson-ange se rencontre surtout dans les récifs coralliens où il vit en solitaire ou en couple (jamais en groupe). Inoffensif pour l’homme, ce petit ange est une attraction antillaise qui attroupe les adeptes de la plongée sous-marine. De quoi donner envie aux touristes de faire  un petit tour sous l’eau.

Les poisson-papillons

Est-il possible de croiser des papillons sous l’eau ? En Martinique, peut-être bien que oui. Le poisson-papillon à quatre yeux vaut son nom pour sa forme si particulière qui donne l’illusion d’être en face d’un vrai petit papillon. Avec ses 15 cm, ce poisson n’a pas réellement quatre yeux. Sur chacun de ses quatre flancs se trouve une tache noire et ronde (d’où l’illusion de l’œil). Teinté de gris clair, il présente de fines lignes marron le long de son corps. Baptisé Chaetodoncapistratus par les scientifiques, ce spécimen antillais attire du monde. Les touristes des récifs ne se lassent pas de regarder ce petit être dans son milieu naturel.

Le poisson-papillon ocellé aussi connu sous le nom de poisson-papillon du Nord ou encore. Ce poisson diffère par sa forme discoïde. Cela veut dire que son dos est remonté et que la partie latérale de son corps est fortement comprimée. Il possède des nageoires de couleur jaune très vif. Celles de son dos sont ponctuées de petits points noirs, cela lui a valu le nom de poisson-papillon à tache dorsale. Ce poison-papillon se rencontre également dans les récifs. Ces massifs coraux  formant un habitat de choix pour un poisson qui a du mal à nager sur de longues distances. De plus, son habitat est un abri pour fuir les grands prédateurs, mais aussi un décor exceptionnel pour  les plongeurs qui veulent l’observer de près.

Vielle de roche, tanche, poisson-pierre, poisson-ange, poisson-papillon, diodon, poisson-chirurgien, mombin, poisson-lion, etc. Les fonds marins des Caraïbes regorgent d’espèces maritimes, les unes toutes autant uniques que les autres.