réussir thèse

L’obtention d’un diplôme est un moment tant attendu dans la vie d’un étudiant universitaire : une porte se ferme et de nombreuses autres s’ouvrent, ouvrant largement sur un avenir aux caractéristiques plus ou moins certaines. Afin de vous aider à faire face à l’anxiété et à l’incertitude, j’ai préparé quelques conseils pour vous aider à organiser, structurer et argumenter les informations afin que vous puissiez affronter le moment de la rédaction avec plus de conscience.

Je vous montrerai l’importance des étapes initiales, c’est-à-dire le travail de recherche des sources et d’organisation des contenus : si vous visez les meilleures notes, sachez que l’improvisation et la mauvaise organisation ne vous aideront pas ; au contraire, armez-vous d’une bonne dose de constance, de précision et de maturité intellectuelle. Et si vous pensez que vous êtes encore confus, lisez la suite, je vais vous aider à rendre le chemin de la discussion plus agréable !

Découvrez ces conseils pour vous aider à la rédaction d’une thèse, organiser, structurer et argumenter les informations pour réussir à rédiger votre thèse.

Choisissez votre encadreur de thèse de doctorat et la langue dans laquelle vous souhaitez la rédiger

Si un professeur vous inspire et que vous souhaitez rédiger une thèse de doctorat dans son domaine de spécialisation, avant d’accepter aveuglément une proposition, essayez de comprendre son mode de travail, sa disponibilité et, surtout, le nombre de thèses sur lesquelles il travaille déjà, afin de vous faire une idée du temps qu’il pourrait réellement consacrer à votre travail. Bien sûr, si tout le monde le veut et que tout le monde le cherche, il doit y avoir une raison, mais toute cette popularité se traduit par des temps d’attente plus longs, des files d’attente interminables pour un entretien et bien d’autres commodités. Avant de faire votre choix définitif, prenez donc en compte tous les aspects et ne négligez rien.

Le choix de la langue dans laquelle vous décidez de rédiger votre thèse est tout aussi important. Si vous ressentez une inclinaison particulière pour une langue plutôt qu’une autre ou pour un sujet plutôt qu’un autre, vous devriez suivre votre intuition.

rédiger thèse

Conseils à suivre pour réussir à coup sûr

Une fois que vous avez choisi le domaine que vous souhaitez étudier et la personne qui guidera votre travail, il est temps de vous concentrer sur le contenu. J’aimerais partager avec vous quelques conseils qui vous aideront à faire de votre thèse un succès :

Préparez-vous à faire le travail méticuleusement

Ne vous laissez pas distraire à la dernière minute et soignez chaque détail. La rédaction d’un mémoire demande du temps et des efforts. Si vous voulez vraiment faire bonne impression et présenter un travail acceptable et complet, vous ne pouvez pas espérer le faire en quelques semaines. Par conséquent, organisez votre temps et essayez de maintenir un rythme de travail constant. Commencez à réfléchir au sujet de votre mémoire bien à l’avance : surtout s’il s’agit d’une thèse de doctorat, le temps que vous devez consacrer à votre travail final est très limité et il est donc essentiel que vous ayez des idées claires bien avant la fin de vos examens, pour vous donner la possibilité de vous constituer un solide bagage de connaissances et éviter d’obtenir votre diplôme trop tard. Ne sous-estimez pas les étapes préparatoires et rappelez-vous que le temps est précieux et qu’il faut vraiment prévoir tout à l’avance.

Gérez votre temps et évitez les difficultés

Afin de gérer au mieux le temps et de ne pas avoir à revenir sans cesse sur la même chose, je vous recommande de rédiger votre bibliographie pendant que vous êtes occupé à écrire le corps de votre thèse ; vous éviterez ainsi de vous retrouver à la fin de votre travail avec une liste interminable d’articles, de livres et de manuels à citer dans un ordre alphabétique strict. Il en va de même pour l’indice. Évidemment, vous ne pouvez pas connaître le numéro exact de la page où commence un chapitre donné, mais vous connaissez déjà les titres des paragraphes et des chapitres, ce qui signifie que le squelette de la table des matières est plus ou moins prêt.

Une bonne structure est la clé du succès

La structure de votre travail est très importante et vous ne devez pas la négliger. La rédaction d’une thèse est un processus linéaire, ce qui signifie que chaque étape doit être achevée avant de passer à la suivante. En d’autres termes, vous ne pouvez pas commencer à rédiger le corps de votre thèse si vous n’avez pas une idée claire de ce que dira votre introduction.

L’introduction

En ce qui concerne l’introduction, écrivez-la après avoir terminé la rédaction du document afin d’avoir une image plus complète de la problématique de thèse et de son développement. N’oubliez pas que vous devez introduire le thème choisi et préciser le sujet qui sera traité dans chaque chapitre.

Le contenu de votre thèse et le corps du texte

Afin de faire une thèse professionnelle, ne sous-estimez pas la précision formelle, mais n’oubliez pas que le contenu est également important. Vous rédigez une thèse de doctorat et non un résumé : habituez-vous à expliciter et à mettre sur papier chaque étape du raisonnement que vous menez.

La conclusion de la thèse

La conclusion, quant à elle, sert à tirer des conclusions de l’argumentation que vous avez tentée. Attention donc à ne pas répéter l’introduction, vous devez apporter quelques précisions finales et présenter de nouveaux éléments de réflexion, éventuellement en abordant des points qui n’ont été qu’effleurés dans le reste du document, afin de boucler définitivement la boucle.

Conseil pour terminer sa thèse

Une dernière chose : voulez-vous vous risquer à un argument, à une comparaison ou à citer un fait historique dont vous n’êtes pas tout à fait sûr ? Oubliez-le : rappelez-vous que vous devez reconnaître chaque ligne du document, et j’éviterais d’y ajouter des informations inexactes ou même génériques et sommaires.

Bien qu’il soit conseillé d’éviter d’utiliser Wikipédia comme source dans les documents universitaires, il peut être utile de le citer comme référence générale. Dans une thèse, elle peut fournir une vue d’ensemble du sujet pour les lecteurs qui ne sont pas familiers avec le sujet. En outre, l’inclusion d’un lien vers la page Wikipédia peut aider les lecteurs qui souhaitent en savoir plus sur le sujet.