Monte-escalier

L’escalier est le lieu de tous les dangers, menaçant ainsi la vie des personnes âgées ou celles à mobilité réduite. Avec la perte d’autonomie, il devient un vrai souci et le risque de chutes augmente. Pourtant, des équipements bien choisis et quelques règles d’usage à suivre peuvent considérablement limiter les risques. Comment faciliter la montée et la descente des escaliers ? Et quels aménagements employer pour réduire les risques de chutes ? Nous faisons le point.

Un revêtement d’escalier antidérapant

Privilégiez la moquette qui est naturellement antidérapante et évitez les tapis d’escalier qui ont tendance à se décoller facilement et dans lesquels il est facile de se prendre les pieds. Assurez-vous que le tapis est adapté à une pose dans un escalier en cherchant un logo représentant un escalier sur l’étiquette. Vous pouvez également essayer avec des bandes autoadhésives, nez de marches ou vernis antidérapant si vous souhaitez conserver un escalier en bois. Le choix est vaste.

Monte escalier : Une des solutions les plus sécurisées

Fixé au mur à l’aide d’un système de rail, le monte-escalier handicapés ou personnes âgées est le dispositif le plus sécurisé et le plus performant pour pallier les facteurs de risque de chute dans les escaliers. Il s’adapte à tous les types d’escaliers et peut être installé rapidement par des professionnels. Le monte escalier est généralement fabriqué sur mesure selon les besoins de l’utilisateur et la configuration du domicile.  La largeur minimale de l’escalier doit être de 63 cm pour installer l’appareil.  Ce dernier est muni d’une télécommande ou d’un bouton placé à l’accoudoir pour offrir une prise en main aisée. Le coût varie du modèle à un autre. Le modèle le moins cher est celui sans option dans un escalier droit. Mais le coût peut doubler suivant la complexité de l’installation.

securisation-escalier

Un déambulateur pour faciliter la mobilité

Le déambulateur d’escalier est considéré comme une alternative au monte-escalier. Il est destiné aux personnes ayant du mal à se mouvoir seules et donc facilite leur mobilité à l’aide d’un guide sur lequel on peut prendre appui, et qui coulisse sur une rampe le long des marches. Ce dispositif est fabriqué, lui aussi, sur mesure et s’adapte à tous les escaliers, sauf à ceux en colimaçon. Le déambulateur ne convient qu’aux personnes qui gardent encore une certaine force physique.

Un éclairage de qualité est un gage de sûreté

Les troubles de la vue constituent souvent l’un des principaux facteurs de risques pour la sécurité des personnes âgées ou des personnes à mobilité réduite. Un éclairage de qualité peut ainsi compenser en partie la baisse de l’acuité visuelle. Privilégiez les températures de couleurs neutres, proches de la lumière du jour pour ne pas créer un éblouissement et disposez les sources lumineuses de façon sans laisser des zones d’ombre. Pour la sécurité des levers nocturnes, pensez à installer une veilleuse à détection de mouvement ou une bande de guidage, composée d’une suite de lampes de faible intensité reliée, elle aussi, à un détecteur de mouvement sans fil.