La calvitie est un fait redouté principalement par les hommes, puisqu’ils sont généralement les plus touchés. Perdre ses cheveux est rarement une bonne nouvelle, et beaucoup de personnes ont du mal à l’accepter. Lorsque cela arrive plus tôt que prévu, on retrouve souvent un sentiment de honte et d’incompréhension chez les concernés. En soi, rien d’étonnant à cela comme notre apparence est la vitrine de notre être que l’on impose aux autres dans un schéma social. Découvrez dans cet article quelle est la cause d’une calvitie précoce afin de mieux pouvoir l’anticiper.

La calvitie : comment la reconnaître et quels sont les signes avant-coureurs

En prenant de l’âge, notre corps change : c’est un phénomène que l’on ne peut pas contrôler. Il est par ailleurs tout à fait normal puisque nos cellules vieillissent avec nous.

Concernant la calvitie, le processus est simple : le nombre de cheveux va se réduire et ces derniers vont perdre de leur épaisseur. Ensuite, ils arrêteront totalement de pousser. Il ne faut en revanche pas confondre la perte ponctuelle de cheveux et la calvitie. Il s’agit de deux choses fondamentalement différentes.

Perdre ses cheveux peut arriver à n’importe qui, suivant différents contextes : stress, maladie, traitement, facteurs hormonaux, etc. La calvitie est complètement différente puisque, comme nous l’avons dit, elle résulte de la vieillesse. Toutefois, nous allons voir que ce n’est pas la seule raison. Ce qu’il faut bien retenir c’est qu’une perte de cheveux est temporaire alors que la calvitie est graduelle et irréversible. Généralement, la calvitie débute avec une perte de cheveux au niveau des tempes.

cause calvitie

Quelles sont les causes d’une calvitie précoce ?

Vous l’avez sûrement remarqué autour de vous : en général, lorsqu’une personne a une calvitie, cela se retrouve chez des membres de sa famille. Vous l’aurez compris : la calvitie précoce est d’origine génétique. Cela explique donc pourquoi certaines personnes n’ayant même pas atteint la quarantaine d’années, en soient atteintes.

Le docteur Hamilton dans les années 50 a mis en cause le taux de testostérone pour expliquer ce phénomène. Celui-ci aurait un impact sur la perte de cheveux. Par ailleurs, pour poser un diagnostic, le médecin généraliste se réfère à l’échelle de Norwood-Hamilton pour jauger de votre stade.

Bien que la calvitie soit naturelle, sachez que des années d’études ont permis de mettre en lumière la solution à une calvitie précoce.

Comment agir face à une calvitie précoce ?

La méthode la plus simple et radicale pour tirer un trait définitivement sur la calvitie et reprendre confiance en soi est l’implant capillaire. Ces greffes de cheveux ont fait leurs preuves. Désormais, elles permettent même de respecter la nature du cheveu du patient pour un résultat des plus naturels.

Il existe différentes façons de procéder selon les personnes : l’extraction de follicules capillaires pour les cheveux lisses ou de bandelettes de cuir chevelu pour les cheveux bouclés et crépus.

La calvitie précoce est souvent nommée ainsi pour décrire plus globalement la perte de cheveux aux alentours de la vingtaine d’années. Elle connait différents facteurs : stress, mauvaise alimentation et hormones. Cependant, la plupart du temps, c’est héréditaire. Aujourd’hui, les technologies médicales permettent de mettre fin à ce phénomène et ne plus craindre de devenir chauve.