cancer de la prostate

Aujourd’hui, nous allons parler du cancer de la prostate, un cancer dont on entend souvent parler mais dont on ne sait finalement que peu de choses. Comment détecte-t-on ce cancer ? Quels sont ses symptômes ? Quelles sont les options de traitements proposées ? On fait le point !

Qu’est-ce qu’un cancer de la prostate ?

Le cancer de la prostate est une maladie oncologique masculine qui est diagnostiquée chez les hommes âgés de 40 ans et plus. Le cancer de la prostate est une maladie maligne de la prostate (glande prostatique) causée par un certain nombre de modifications génétiques. Les cellules cancéreuses passent par la lymphe et le sang pour atteindre d’autres organes, où elles s’enracinent, se multiplient et les détruisent.

Le cancer de la prostate est l’une des maladies oncologiques les plus fréquentes chez l’homme. Récemment, on a constaté une augmentation de l’incidence du cancer de la prostate. Cette tendance est principalement influencée par les habitudes de vie des hommes, le vieillissement de la population et l’amélioration des diagnostics permettant de détecter le cancer de la prostate à un stade précoce.

Quelles sont les causes de ce cancer ?

Les causes de ce type de cancer ne sont pas entièrement claires, bien que la plupart des autorités considèrent qu’une prostatite non traitée provoque une hyperplasie bénigne puis un cancer malin. Les antécédents familiaux, certaines habitudes alimentaires et d’autres facteurs sont identifiés comme des facteurs de risque.

cancer

Quels sont ses symptômes ?

Certains des symptômes du cancer de la prostate sont similaires à ceux d’autres maladies de la prostate ou des voies urinaires. Par conséquent, si vous remarquez le moindre symptôme, vous ne devez pas le traiter seul et tarder, mais consulter un médecin qui évaluera les plaintes spécifiques du patient et les autres circonstances afin de choisir le traitement approprié pour le cancer de la prostate. Le diagnostic précoce du cancer de la prostate est très important.
Les symptômes les plus communs sont :

  • une difficulté à uriner
  • une fréquence accrue des mictions
  • une douleur pendant la miction
  • une miction avec du sang
  • des changements dans les selles
  • une perte de poids
  • des nausées
  • un manque d’appétit
  • une douleur dans le périnée.

Parfois, le cancer de la prostate ne se manifeste pas avant un certain temps, et une fois qu’il a progressé, il peut se présenter avec des douleurs et des symptômes communs à d’autres maladies que les patients n’associent pas au cancer de la prostate.

Quelles sont les options de traitement ?

Le traitement du cancer de la prostate dépend du stade du cancer de la prostate, que les tests de dépistage du cancer de la prostate peuvent aider à révéler. Chaque stade de la maladie est traité d’au moins plusieurs façons. Les médecins s’efforcent de trouver le traitement le plus approprié à chaque cas et divisent le cancer de la prostate en trois catégories : stade confiné à un organe (localisé dans la glande elle-même), stade localement avancé (qui correspond soit à une grosse tumeur dans la prostate, soit à une tumeur qui s’est propagée pas trop loin de la tumeur d’origine) ou stade métastatique (qui correspond à la migration des cellules de la tumeur hors du site du cancer, entraînant le développement de plusieurs nouvelles tumeurs).

Avant de vous lancer dans un traitement du cancer de la prostate, il est recommandé de solliciter l’avis médical de plusieurs experts de santé différents. En effet, deux experts médicaux peuvent avoir des opinions différentes sur le meilleur traitement à vous apporter. Pour obtenir un second avis médical rapidement, vous pouvez passer par des plateformes de santé en ligne comme le site Deuxièmeavis.fr. Cliquez-ici pour en savoir plus sur les modalités.

Les traitements les plus courants sont les suivants :

  •  La chirurgie
  • La radiothérapie
  • L’hormonothérapie
  • La cryothérapie

Il est important que les patients réalisent que le cancer de la prostate est guérissable, mais que le diagnostic au stade le plus précoce possible est crucial. Ainsi, la survie du cancer de la prostate dépend fortement d’un diagnostic précoce.