tapis berbère

Les tapis berbères ne sont pas seulement des objets de décoration, ou d’ameublement, mais parfais de vraies œuvres artistiques. Le tapis berbère est souvent une pièce maitresse qui donne vie et chaleur à un appartement ou une maison.
Après la lecture de cette article, pour vous, qui cherchez à acheter un tapis berbère en France, ou ailleurs, le tapis berbère n’aura plus aucun secret.

I – Origine des tapis berbères

décoration berbèreDans un geste éminemment féminin, elles bordent en cœur des tapis enchanteurs, elles tissent leurs rêves ou rêvent ce qu’elles tissent, grâce à ces fils de laine qui relient depuis des siècles l’histoires des communautés berbères. Comme on dit là-bas dans les douars de l’Atlas, il est impossible de trouver une maison sans métier à tisser ou un tapis accroché au mur. Une maison sans tapis c’est comme une maison abandonnée disent-ils.

Les berbères, qu’on appelle aussi les Amazighs, sont les plus anciens habitants du Maroc et plus généralement d’Afrique du nord. Ils possèdent une langue et une culture qui leur sont propres. Ils luttent depuis une origine incertaine, pour préserver leur identité. Entre les massifs de l’Atlas et de l’Anti-Atlas, ou la pluie se fait rare, et les ressources limitées, l’art du tapis constitue une activité vitale pour ces familles berbères de tradition pastorale. Mais plus encore qu’une ressource essentielle, le tapis berbère c’est l’écho de ces territoires qui ont accueilli des tribus, au point de devenir au fil du temps, l’écrin de leur identité, ou se mêlent à une géométrie abstraite et énigmatique, les symboles d’une culture Amazigh.

II – Les tapis berbères dans nos foyers modernes

Les citadins ont bien adopté le tapis berbère. Enigmatique et mystérieux, cet objet de décoration, artistique est devenue une pièce maitresse de l’ameublement, réservée, de par son prix, à une minorité de privilégiés qui peuvent se le permettre. Il existe différents types de tapis berbères, qui vont bien avec les différents styles de décoration, du style scandinave, au moderne ou encore industriel.