chanvre en Europe

Avec l’arrivée du CBD en France, on a vu revenir l’éternel débat sur la légalisation du chanvre et de se dérivés. Cette fois-ci, il semble bien que la cause ait progressé, notamment grâce aux spécificités de la culture du chanvre pour le cannabidiol ou CBD, une substance non nocive, non psychoactive et surtout légale. L’engouement pour les magasins et sites de distribution de CBD montre d’ailleurs toute la nécessité de réformer la filière chanvre, appelée à muter profondément pour répondre aux besoins croissants.

Les récents débats sur la possibilité d’ouvrir le secteur médical à l’utilisation du cannabis thérapeutique nourrissent le débat d’idées tranché qui perdure depuis bien longtemps entre partisans et opposants. L’industrie du chanvre en Europe pourrait être une véritable bouffée d’oxygène pour nombre d’agriculteurs mais aussi pour la prise en charge médicale, qui gagnerait sûrement à inclure certains de ses composants dans les protocoles de soin. Voyons où nous en sommes aujourd’hui en Europe.

L’industrie du chanvre, quoi de neuf ?

Il faut d’abord savoir que la législation française et européenne sont parfois en contradiction sur ce qui concerne la culture et la commercialisation du chanvre. En France, il est légal de cultiver du chanvre pour en extraire les graines et les fibres et les utiliser pour fabriquer du CBD. Par contre, il est impossible d’utiliser les fleurs des plantes, pourtant très riches en principe actif, même si celles-ci affichent des taux de concentration inférieurs au 0,2% de THC réglementaire.

Les fibres et les graines sont pourtant utilisées depuis longtemps déjà dans l’éco-construction et l’automobile, deux secteurs qui ne devraient que faire grossir la demande dans les années à venir, au vu des attentes toujours plus vertes de nos concitoyens. Quel dommage alors de priver l’industrie du chanvre française ne puisse cultiver, collecter et valoriser ces fleurs et feuilles qui offriraient de belles opportunités au tissu économique de certaines régions et permettraient de diffuser les vertus du cbd !

industrie du chanvre

La France et son retard en matière de chanvre

Il faut également savoir que la schizophrénie française en la matière se manifeste par les chiffres. Nous sommes à la fois cités régulièrement dans le trio de tête des consommateurs les plus réguliers de cannabis et les troisièmes plus gros producteurs mondiaux de chanvre. Cette double caractéristique devrait pousser les dirigeants à ouvrir un marché aux produits issus du CBD, que vous trouverez ici, et qui ne peut s’avérer que profitable à de nombreux acteurs des tissus économiques locaux en perte de vitesse.

Les agriculteurs et l’industrie du chanvre seraient ainsi les premiers à en bénéficier mais, à l’autre bout de la chaîne, c’est le consommateur qui pourrait tirer un véritable profit de cette nouvelle orientation politique. En effet, en démocratisant l’accès au CBD, il y a fort à parier que nombre de fumeurs hors-la-loi se tourneraient vers cette solution qui a largement fait ses preuves en matière de substitut récréatif mais aussi en matière de bienfaits thérapeutiques.

Quel avenir pour la filière chanvre ?

Au sein de l’Europe, ce sont 21 pays qui autorisent l’usage du cannabis thérapeutique mais en France, la situation reste bloquée par le pouvoir des lobbys pharmaceutiques notamment. Pour y recourir, de nombreux patients traversent les frontières chaque année ou sont obligés de se fournir directement dans la rue au risque de leur santé et de leur budget. Il est donc urgent d’investir dans l’industrie du chanvre à la française pour proposer de nouvelles voies économiques et thérapeutiques.

Certains acteurs économiques manifestent pour la légalisation du cannabis à usage thérapeutique et la création d’une véritable filière chanvre en France. Parmi eux, quelques uns estiment que le chanvre pourrait représenter une manne s’élevant à près de 1,5 milliards de recettes pour l’économie française. Un business juteux qui peut s’appuyer sur l’engouement de la population pour le CBD, ses dérivés et ses nombreuses vertus. Le courage politique est la seule chose qui manque pour que la panacée des nations prenne enfin la place qui lui est dévolue !