chaussure de ville

L’élégance est de mise quand un homme doit assister à des réunions ou des séminaires. Il choisira son plus beau costume pour l’occasion. Tout comme les femmes, les messieurs prennent du temps pour se préparer avant le grand jour. Outre le choix de la tenue vestimentaire et des bijoux, ils s’attardent sur les chaussures et les lacets à accorder avec pour se démarquer de tous lors de la soirée. Voici quelques conseils pour les aider à faire le bon choix de ces cordelettes.

Quel type de lacet choisir pour les chaussures de ville homme ?

Ces dernières années, la chaussure à lacet homme est devenue une mode masculine très chic. Pour adopter un look unique lors d’un événement d’entreprise, par exemple, il est désormais possible d’assortir ses cordelettes à son style vestimentaire. Pour les chaussures de ville en cuir ou en daim, il est possible d’opter pour des lacets ronds cirés. Ils sont généralement fins et ont un petit diamètre. On les fabrique en coton. Ils sont recouverts d’une couche de résine qui leur confère leur résistance.

 

Cela rend d’ailleurs les lanières plus brillantes. La gent masculine se laisse facilement séduire par leur particularité et n’hésite pas à en faire un accessoire idéal pour rehausser le style de son smoking. Certains produits sont fins, mais ne disposent pas d’un revêtement de résine. Ces modèles sont plus réservés aux bottes à lacets. Ils sont également adaptés à d’autres chaussures, comme les bottes Timberland. Ils leur apporteront une touche plus glamour. Quel que soit le modèle choisi, il faudra être attentif quant à la longueur des cordelettes. Ces dernières ne doivent être ni trop longues ni trop courtes.

Aperçu sur les différentes méthodes de laçage

choisir lacetAprès avoir choisi le type de lacet, il ne reste plus qu’à personnaliser son laçage pour sortir du lot. On peut, par exemple, nouer les lacets à l’horizontale. Cela permet de passer la première moitié de la lanière à l’horizontale dans tous les passants de la chaussure. Ensuite, la deuxième moitié sera en diagonale sous la première. Cette méthode est certainement la plus simple à effectuer. De plus, elle est très tendance et est surtout utilisée sur les chaussures de ville. On peut aussi opter pour le laçage vertical. La technique est la même que la précédente. La seule différence est que la deuxième moitié du cordon passant en diagonale sera réalisée à la verticale.

 

À noter qu’en faisant passer la seconde partie du lacet à la verticale, on rendra la cordelette invisible, ce qui conférera une belle régularité au soulier. Cette méthode est plus chic que l’autre, mais elle reste facile à faire. Outre ces deux techniques, on ajoutera le laçage croisé. Il permet de croiser le cordon au-dessous et au-dessus des passants. Pour ce faire, il faudra partir du bas et nouer le lacet en croisement jusqu’à la hauteur de la chaussure. Cette méthode est particulièrement adaptée pour les baskets. Pour dénicher ce type de produit, il est conseillé d’acheter sur une boutique en ligne à l’exemple de laceter.fr.