alcool au volant

L’alcool au volant est un véritable fléau en France, pays du vin et autres spiritueux. Selon les chiffres publiés par la Sécurité routière, près d’un tiers des accidents de la route mortels sont provoqués, directement ou indirectement, par l’alcool au volant, notamment pendant les périodes de fête ainsi que les soirs de fin de semaine. Lorsqu’il est utilisé dans les règles de l’art, l’éthylotest peut sauver des vies. Que dit la loi en France sur son utilisation ? Le point dans cet article.

L’éthylotest pour appuyer la tendance baissière de la mortalité routière

Le dernier bilan publié par la Sécurité routière sur l’accidentalité concerne l’année 2018. Si les quatre dernières années ont enregistré des hausses inquiétantes, l’année 2018 nous montre que l’espoir est permis. En effet, les chiffres de la mortalité, bien que toujours alarmants, enregistrent une baisse historique de 5,3 %, une première depuis que la Sécurité routière réalise son enquête annuelle. Ainsi, quelque 3 248 personnes ont perdu la vie dans un accident de la route en France métropolitaine, soit 200 personnes de moins qu’en 2017. Cette baisse de la mortalité concerne tous les usagers, à l’exception des cyclomotoristes et des cyclistes. Si l’on ne prend en compte que les automobilistes, la baisse de la mortalité routière passe à 7%, notamment les 25 – 44 ans.

Pour maintenir cette tendance baissière inédite dans l’histoire de la circulation routière en France, nous devons tous continuer de faire preuve de vigilance et de responsabilité. En tant que guide Lifestyle pour homme, unautreunivers.fr prône également le civisme… et cela passe par le respect du code de la route, de la loi et, bien souvent, du simple bon sens pour conduire en toute sécurité, sans exposer sa vie et celle d’autrui à des risques inutiles. L’éthylotest, en tant qu’instrument de prévention de la conduite en état d’ébriété, a un rôle décisif à jouer en ce sens.

alcool au volant

Ethylotest : que dit la loi française ?

Il subsiste une certaine confusion sur la réglementation en la matière. La loi française impose aux automobilistes français de détenir un éthylotest (également appelé alcootest) dans leurs voitures, mais le Code de la route ne sanctionne pas les manquements. Vous serez « simplement » rappelé à l’ordre par l’agent de police.

Depuis le 1er mars 2013, les automobilistes sont effet dans l’obligation de détenir un éthylotest opérationnel en l’état dans leur véhicule afin de les responsabiliser et de prévenir la conduite en état d’ébriété. Les alcootests jetables qui, comme leur nom l’indique, sont utilisables une seule fois, peuvent être acheté pour 1 à 3 € en grande surface. Les personnes qui boivent souvent gagneraient à opter pour un éthylotest électronique… mais les prix débutent à 100 €. Pour choisir l’éthylotest qui vous correspond, rendez-vous sur https://www.wizza.fr/ethylotest/.

Il faut savoir que l’absence d’éthylotest au moment du contrôle était passible d’une amende de 11 €, mais un décret daté du 28 février 2013 a annulé cette sanction, évoquant un stock « insuffisant » d’éthylotests en France. Une modification de la loi pour inclure une sanction dissuasive n’est pas à exclure.