microbiote intestinal

On a découvert récemment l’importance du microbiote intestinal, autrefois nommé flore intestinale, et son rôle capital pour notre santé. Quel est son rôle sur notre organisme ? Comment adapter son alimentation à son microbiote ?

Le microbiote intestinal, ce sont 40 000 milliards de micro-organismes bienveillants qui parent nos intestins et notre colon. On en possède 10 fois plus que de cellules. Ce sont des bactéries, virus et des champignons qui agissent comme un rempart immunitaire. Le microbiote intestinal maintient et entretient la barrière naturelle que sont les muqueuses. Il empêche des gênes pathogènes de coloniser notre tube digestif, évitant ainsi de déclencher certaines maladies. Enfin, il permet la maturation de notre système immunitaire.

Le microbiote est au service de notre corps

Notre microbiote intestinal est notre ami : c’est lui qui nous maintient en bonne santé et empêche les parasites de s’installer et de déclencher des maladies. En cas de déséquilibre, outre des maladies intestinales chroniques et des inflammations, cela peut déclencher du diabète, des maladies neuropsychiatriques, de l’obésité et même parfois un cancer.

Pour optimiser notre immunité, il faut donc adapter son alimentation à son microbiote. Pour continuer à vivre en parfaite santé, nous devons être en accord avec lui. On peut donc soutenir son rôle en comprenant son champ d’action. Le microbiote intestinal contribue à l’assimilation des nutriments. Il intervient également dans la synthèse des vitamines. Enfin il joue un rôle capital dans l’absorption des acides gras, du calcium et du magnésium.

rôle du microbiote

Règles alimentaires

Ainsi, puisque les bactéries intestinales se nourrissent de ce que nous mangeons et que leur action peut être activée en seulement 24 heures, voici quelques règles alimentaires à retenir pour entretenir un microbiote au top :

  • Manger des aliments d’origine végétale à chaque repas : les fruits, légumes, céréales complètes et herbes aromatiques favorisent l’absorption des vitamines, des nutriments et des minéraux. En réponse, le microbiote régule les fonctions immunitaires, l’humeur et les hormones.
  • Prendre l’habitude de consommer régulièrement des aliments fermentés dits probiotiques. Ce sont de nouvelles bactéries qui renforcent le microbiote comme le kéfir ( lait fermenté ), la sauce soja et même la choucroute. Ce sont d’excellents aliments pour renouveler la flore intestinale.
  • Penser à ajouter à vos repas des prébiotiques d’origine végétale (aliments qui échappent à la digestion et provoquent la fermentation interne ) à hauteur de 5 gr par jour comme les salades, épinards, haricots, artichauts, poireaux, oignons mais aussi l’avoine et la banane.
  • Consommer 50 grammes de fibres par jour.
  • Eviter les aliments frits type chips ou beignets, les viennoiseries et les biscuits industriels : les sucres cuits peuvent s’avérer très nocifs.

Enfin pour information, il faudrait limiter au maximum la consommation d’antibiotiques, surtout pour les maladies d’origine virales. En effet, les antibiotiques s’attaquent à détruire les bactéries, mais aussi bien les bonnes que les mauvaises.

Parce-que nous avons aujourd’hui connaissance de la formidable organisation du microbiote intestinal, il convient d’adapter notre alimentation pour le renforcer afin de l’aider à protéger notre organisme et d’améliorer chaque jour notre santé et notre vitalité.