Tout le monde a besoin de soins médicaux, un jour dans sa vie. Pourtant nous ne sommes pas tous aussi bien lotis les uns que les autres, en France, en matière d’accès aux services de santé. Plus on s’éloigne des grands centres urbains, plus rares sont les centres d’examens, les unités de soins et les médecins spécialisés en orthopédie, en dermatologie ou encore en rhumatologie. Quand il faut attendre une semaine pour avoir un rendez-vous chez le dentiste dans certaines villes, dans les communes rurales le délai entre la demande et le rendez-vous effectif peut aller jusqu’à trois ou quatre mois. C’est pourquoi il fallait trouver des solutions, ne serait-ce que dans les domaines où la technologie le permet. En l’occurrence, c’est possible en ce qui concerne la radiologie et plus globalement la télémédecine.

Faciliter le transfert des données

Avec un véritable expert en radiologie capable d’analyser les images qu’il reçoit, où qu’il soit situé, il est possible de développer la télémédecine, c’est-à-dire de proposer à distance un diagnostic suite à une radio ou à un scanner. C’est là le point de départ sur lequel on peut se baser, pour faire en sorte de désenclaver les milieux où il y a peu de professionnels de la médecine. Il suffit que l’examen ait lieu dans un centre médical, que ses résultats soient envoyés en temps réel au spécialiste qui peut l’analyser et que ce dernier, en réponse, envoie des recommandations à suivre en conséquence.

L’avenir de la médecine est dans la technologie

Grâce aux outils modernes qu’emploie la médecine, on peut réaliser des examens extrêmement précis, mais aussi des interventions chirurgicales plus rapides et plus sûres. On gagne donc sur différents tableaux à la fois, dans tous les processus incluant une part d’analyse et une part d’action concrète en faveur des patients. C’est sur cela que l’avenir du secteur de la santé peut se baser, pour apporter demain des soins encore meilleurs à chacun.