anorexie balance

Dans un monde où la plupart des personnalités publiques sont de plus en plus « minces », le taux d’individu souffrant de troubles alimentaires augmente également. Selon les résultats des recherches publiées par l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale), près de 10 % des Français sont victimes de ces maladies. Mais que représentent-elles réellement et quelles en sont les causes ?

Les différents types de troubles de conduites alimentaires liés au poids

Un trouble de conduite alimentaire est défini par un comportement anormal par rapport à l’alimentation, dont les causes sont nombreuses, notamment la peur de prendre du poids. Il se présente sous plusieurs formes, mais l’anorexie et la boulimie sont les plus connues.

Trouble de l’anorexie

Un individu atteint de ce type de trouble de conduite alimentaire est effrayé à l’idée de prendre du poids. Il réduit fortement la quantité de nourriture qu’il consomme et parfois, il refuse pratiquement de manger.

Par conséquent, il perd beaucoup de poids, mais refuse de l’accepter. Il se sent toujours « gros » et sur le long terme, s’il n’est pas suivi correctement par un spécialiste, son état s’aggrave progressivement.

A un moment, il arrive qu’il ressente une forte envie de manger et perd le contrôle. Ainsi, il avale une grande quantité de nourriture. Après il culpabilise et se force à vomir ou prend des laxatifs. Les études démontrent que ce trouble touche principalement les femmes (https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=troubles-alimentation-quels-sont-les-symptomes-des-troubles-alimentaires-).

Selon une étude menée par de nombreux chercheurs, environ 1 personne sur 10 meurt une dizaine d’années après le diagnostic de son trouble à cause de complications ou du suicide.

Les personnes atteintes d’anorexie présentent les symptômes suivants :

  • Absence de menstruation chez la femme ;

  • Trouble du rythme cardiaque ;

  • Troubles digestifs ;

  • Dysfonctionnement rénal.

Trouble de la boulimie

La boulimie est un trouble de conduite alimentaire passager ou chronique au cours duquel la personne atteinte mange une très grande quantité de nourriture sans pouvoir se contrôler. Ensuite, elle tente de rattraper son comportement en provoquant le vomissement ou en avalant des laxatifs.

Cette perturbation psychologique atteint majoritairement les femmes (plus de 80 % des cas repérés). L’entourage des victimes soupçonne très rarement qu’elles en souffrent car contrairement à l’anorexie, les manifestations ou conséquences extérieures sont quasiment inexistantes.

Comme leur poids ne varie que très peu, elles cachent souvent très bien leur trouble. Par conséquent, il est très difficile de venir à leur aide. Dans plupart des cas :

  • Elles vomissent après les repas ou passent par des périodes de jeûnes prolongées ;

  • Elles se sentent « grosses » et n’apprécient pas leur corps ;

  • Elles s’isolent à cause de la honte ;

  • Elles font beaucoup de sport pour compenser leur perte de contrôle ;

  • Elles sont facilement irritables et présentent des sautes d’humeur.

sandwich

D’autres troubles de l’alimentation

Actuellement, alors qu’être « mince » est à la mode, beaucoup sont obsédés par les régimes alimentaires pour éviter de prendre du poids et pour rentrer dans les normes de la société. Ils se refusent alors de nombreux aliments renfermant les nutriments essentiels à un bon développement physique et mental. Sur le long terme, ils font souvent face à des carences plus ou moins graves, qui entraînent des maladies difficiles à soigner. Et puis, les symptômes de malnutrition apparaissent, notamment :

  • Faiblesse et fatigue ;

  • Retard de croissance ;

  • Perte de poids ou maigreur ;

  • Difficulté à se concentrer…

En bref, ils optent pour des restrictions alimentaires dangereuses pour la santé, pourtant de nombreux sites comme www.envie2maigrir.com proposent plusieurs solutions pour perdre du poids sainement.

Les causes des troubles alimentaires liés au poids

Actuellement, la principale cause des troubles alimentaires liés au poids est la société. En effet, la perfection est tellement associée à la maigreur que beaucoup se sentent « gros » en se comparant aux personnalités véhiculées par les médias.

Viennent ensuite l’obsession de vouloir ressembler aux figures publiques et l’angoisse de ne jamais trouver satisfaction. C’est généralement ainsi que naissent les troubles de conduites alimentaires comme la boulimie et l’anorexie.

D’autre part, les pressions de l’entourage contribuent aussi au développement de ces perturbations. Les « Dis-moi, tu n’as pas un peu grossi ? », « Tu es trop gros ! » ou « Il faudrait vraiment que tu perdes du poids » influent beaucoup (parfois négativement) sur l’état psychologique et le comportement. Toutefois, l’hérédité, la capacité à se contrôler sont également des facteurs à ne pas négliger.

Conclusion

L’excès de poids est extrêmement mauvais pour la santé, mais la maigreur aussi. Il est donc important de faire attention à ne pas tomber dans les troubles de conduites alimentaires à vouloir trop ressembler aux images retrouvées dans les médias. Ceux qui en souffrent déjà doivent être suivis de près par un spécialiste (nutritionniste, psychologue) pour éviter les complications.