braséro

Les beaux jours sont là. Avec eux, il flotte comme une envie et une odeur de barbecue dans l’air. Pour régaler les convives, le brasero s’impose comme une nouvelle référence au pays des barbecues. Multi-fonction et multi-cuisson : présentation de cet incontournable.

Quels critères pour bien choisir son braséro ?

De la grande cuve en fonte aux modèles plus élaborés, il existe une très large gamme de braséro. Le site Oogarden, leader de la vente en ligne de mobilier et d’équipements de jardin, regorge de modèles pour toutes les bourses et pour tous les goûts.

Voici quelques critères pour y voir plus clair. Il faut d’abord réfléchir à son usage et aux moments de partage qu’il va apporter. Barbecue charbon et brasero ou barbecue gaz ? Vient-il en appoint d’un autre barbecue extérieur ? Sera-t-il le seul mode de cuisson ? Dans ce cas, un modèle polyvalent répondra mieux à toutes les attentes.
Mais encore faut-il savoir quoi faire avec ces différents modes de cuisson.

Le braséro

Plusieurs modes de cuisson : comment s’y retrouver ?

Bois, charbon ou gaz : comment choisir son camp ?

Les puristes ne jureront que par le bois ou le charbon. Rien ne peut égaler l’ambiance d’un feu de bois et de l’odeur qu’il dégage. Mais à moins de faire durer le plaisir de l’apéro, ou d’avoir largement anticipé l’allumage du barbecue, personne ne va se régaler de si tôt. Cette option est donc réservée aux aficionados de l’apéro et du barbecue dans sa plus pure tradition. Le charbon est un combustible très bon marché et facile d’utilisation. Ces braséros nécessitent donc un peu de patience et de surveillance, mais ils offrent un bon rapport qualité-prix.

Le barbecue à gaz et four doit ses lettres de noblesse à la simplicité de son utilisation. Il s’allume en quelques secondes. Chaque cuisson peut être maîtrisée en réduisant la puissance du feu. Son coût est généralement un peu plus élevé.

Grill, plancha ou combiné ?

Le braséro offre deux options. Soit il dispose d’une grille permettant des cuissons type barbecue, soit il présente une plancha. Certains modèles permettent les deux options.

La cuisson à la plancha permet ce que l’on appelle la réaction de Maillard. Ce procédé chimique entraîne une caramélisation des sucs : l’extérieur est légèrement croûté tandis que l’intérieur reste fondant. Son revêtement nécessite très peu de matière grasse. La cuisson à la plancha est très saine.

La cuisson au barbecue offre quant à elle une croûte particulière et un marquage spécifique des aliments. Au bois, un léger fumet se rajoute. Une fois le feu allumé, la cuisson est rapide. Enfin, elle ne nécessite pas de matière grasse. Seul bémol, il faut éviter que la graisse qui tombe ne s’enflamme. La fumée qui s’en dégage n’est pas bonne à la santé.

Fléxi, végé : des recettes pour tous les « tariens »

Même si la viande règne en maître au royaume des barbecues, il existe bien d’autres aliments à faire dorer ou griller sur le feu. Entre la plancha ou la grill du barbecue, toutes les recettes peuvent trouver leur place.
En brochette, en papillote, mariné ou simplement relevé de sel et de poivre, toutes les fantaisies sont permises. La gourmandise dans les 7 péchés capitaux est assurément le plus savoureux !

Pour les moins inspirés, voici trois recettes qui ne se démodent pas : la côte de bœuf croûtée, les légumes marinés et la brochette de fruits légèrement toastée.

Avec tous ces éléments, il ne reste plus qu’à trouver le braséro barbecue de vos rêves. Avec tous ces modes de cuisson, vous pourrez régaler vos amis à chaque rayon de soleil.