murs commerciaux

La location ou l’achat de locaux bien situés est indispensable pour une personne physique ou morale qui se lance dans une activité commerciale. Correspondant à des pieds de mur d’immeubles, les murs commerciaux sont prisés dans le secteur commercial. Si vous en avez, vous pouvez alors en tirer le meilleur parti. Lisez ici 3 points essentiels qui vous permettront de vendre à bon prix vos murs commerciaux.

L’estimation de la valeur des murs commerciaux

La première étape de la vente de murs commerciaux, c’est l’estimation de la valeur du bien. Pour ce faire, vous devez tenir compte d’un certain nombre de critères tels que la situation géographique, etc. La valeur des murs commerciaux varie en grande partie selon leur localisation parce que cela impacte la visibilité des commerces. En marge de la vente ou l’achat de locaux commerciaux, les emplacements sont classés en différentes catégories. Nous avons les emplacements dits ‘‘n° 1’’ qui correspondent aux artères les plus commerciales.

Ils se retrouvent dans les centres-villes, les quartiers situés près des lieux d’intérêt touristique, des stations de métro, des arrêts de bus, … Les emplacements n° 1 étant ceux où l’activité commerciale est généralement dynamique, les murs qui s’y trouvent ont un coût élevé par rapport aux autres. Bien de structures sont spécialisées dans l’achat de murs commerciaux occupés ou libres se trouvant à ces emplacements.

Les emplacements dits ‘‘n° 1 bis’’ sont moins en vue que ceux évoqués ci-dessus. Ils se trouvent dans les localités présentant un potentiel commercial non négligeable. Enfin, il y a les emplacements dits ‘‘n° 2’’ qui sont de seconde zone. Rappelons que la vente de murs commerciaux est souvent précédée d’une période de location sur une durée déterminée. Le montant auquel se fera l’achat de murs d’une boutique libre sera en fonction des caractéristiques du bien. Par exemple, un magasin qui dispose d’une vitrine sera vendu à un meilleur prix qu’un autre qui n’en possède pas. Pour connaître la valeur exacte de vos murs commerciaux, l’idéal est de faire appel à un professionnel de l’immobilier.

vendre murs commerciaux

Le choix de l’acheteur de ses murs commerciaux

De nos jours, l’achat de murs commerciaux libres ou occupés se fait aussi bien par les commerçants que par les investisseurs. Alors que certaines sociétés sont des spécialistes en la matière, quelques utilisateurs locataires essaient de trouver des locaux pour leurs activités. Ce climat concurrentiel est profitable pour les propriétaires de murs commerciaux. Si vous en êtes un, vous avez le choix entre ces deux types d’acheteurs.

Au cas où le bien serait sous contrat de location, vous avez la possibilité de renégocier le bail pour mettre les locaux en vente. En cas de modification d’entreprise, certaines cèdent des parts à des investisseurs et acceptent de transférer le siège social. Les néo-propriétaires sont toutefois en mesure de rester dans les mêmes locaux et de demander la transformation du bail standard en bail de type ‘‘investisseur’’.  Signalons par ailleurs que l’État lance parfois des programmes de rachat de murs commerciaux. Vous pouvez donc vendre vos locaux aux pouvoirs publics.

Les droits et obligations que doit remplir l’acheteur

Le dernier point auquel vous devez faire attention pour vendre vos locaux commerciaux, ce sont les obligations et les droits de l’acheteur. Que le prétendant à l’achat des murs commerciaux soit un investisseur ou un utilisateur locataire, il doit effectivement transférer au propriétaire les fonds requis avant de prendre possession des lieux. Il doit également payer les frais de notaire relatifs à l’achat du local commercial. Au cas où il remarquerait un vice caché dans la procédure, il a le droit de relever le principe de l’exception d’inexécution afin de demander une dérogation à ses obligations