Les caisses enregistreuses sont devenues courantes au sein des établissements de vente. L’appareil informatique auquel sont reliés plusieurs périphériques s’illustre désormais comme un outil incontournable de gestion des opérations. La loi axée sur les caisses enregistreuses vient confirmer cet état de choses à travers les différentes dispositions prises à cet effet. En tant que promoteur d’entreprises, vous souhaitez avoir une caisse optimale et légale ? Bénéficiez ici de conseils et astuces.

Quels sont les avantages d’une caisse enregistreuse ?

L’intégration d’une caisse enregistreuse dans votre système de gestion présente tout un éventail d’avantages. Plus clairement, une caisse enregistreuse représente pour les promoteurs d’établissements de vente, un outil d’optimisation de temps. L’outil vous permet aussi de vous prémunir contre des cas de vol, de glissement dans votre trésorerie de faux billets, des cas de fraudes fiscales, etc.

Par ailleurs, l’ensemble des opérations de gestion sont réalisées grâce à la caisse. Il s’agit notamment de :

  • la gestion des flux de stockages et des lancements ;
  • la gestion de la comptabilité ;
  • la gestion des comptes de clients ;
  • la gestion des restitutions et des paiements, etc.

Entre autres, la caisse enregistreuse fonctionne conjointement avec des logiciels appropriés. Ces périphériques automatisent les tâches jadis effectuées manuellement. Elles concernent majoritairement :

  • l’application des tarifs de la taxe sur la valeur ajoutée ;
  • l’analyse des données et informations statistiques ;
  • l’inventaire des différentes opérations, etc.

Vous pouvez toutefois consulter sur ce site https://www.guidecaisseenregistreuse.com, la liste des tâches exhaustives automatisées par le logiciel de caisse. Vous y trouverez également des conseils pouvant vous aider dans votre achat.

caisse enregistreuse

L’obligation de disposer d’une caisse et de logiciels certifiés

Depuis 2018, obligation est faite à une catégorie de commerçant, ceux qui payent en l’occurrence la taxe sur la valeur ajoutée, et dont les produits fiscaux sont soumis aux opérations d’encaissement et de décaissement, de certifier sous peine d’amende leur dispositif. Il en résulte qu’avant d’acheter ou de souscrire à un abonnement de caisse ou de logiciel de caisse, vous devez tenir compte des exigences légales.

L’achat ou la location de caisse enregistreuse et de périphériques

Vous pouvez acheter une caisse enregistreuse directement sur le site des entreprises fabricantes ou auprès de tout autre revendeur de produits de commerce et de bureau. Les prix varient selon qu’il s’agit d’une caisse tactile, NF 525 voire terminal point de vente. Selon vos besoins, prévoyez entre 50 et 5000 euros. Vous pouvez également louer une caisse enregistreuse pour vos débuts. Elle coûte entre 50 et 500euros.

En ce qui concerne le logiciel de caisse, les mêmes modalités s’appliquent. Afin d’opérer un meilleur choix, faites l’inventaire de vos besoins, vos capacités et des offres qui vous sont proposées. En ce qui concerne les prix, le logiciel de caisse à l’achat varie entre 500 et 3000 euros. Un abonnement mensuel par contre s’évalue à 30euros.

Dans tous les cas, il est conseillé de contacter un professionnel du domaine afin de bénéficier des meilleurs conseils. Aussi, l’installation des caisses enregistreuses complexes comme celle tactile nécessite de réelles compétences. Il est donc important de faire appel à un spécialiste du domaine qui vous aidera assurément.