film Casino Royale

L’univers des casinos et du jeu représente visiblement une source d’inspiration intarissable dans le domaine du cinéma. En effet, depuis plusieurs décennies des réalisateurs et cinématographes s’attèlent à produire de plus en plus de films sur le thème des paris et jeux de hasards qui remportent un franc succès auprès du public et des amoureux du jeu plus particulièrement. Ils dépeignent de façon plus ou moins embellie les réalités et constituent un bon moyen d’en apprendre un peu plus sur le monde du gambling. Dans cet article nous vous dévoilons une sélection de quelques-uns des meilleurs films basés sur le monde des casinos et du jeu.

Casino (1995)

Réalisé par Martin Scores, Casino est sans doute l’un des plus grands classiques et meilleurs films lié à l’univers des casinos et du jeu. Le film a remporté pas moins de 4 prix, 10 nominations et affiche une note IMDB de 8.2. Le film nous plonge dans l’histoire des personnages principaux Axe (joué par Robert e Niro) placé à la tête de l’Hôtel Casino de Vegas, ses liens avec la mafia et ses altercations avec la séduisante Ginger (Sharon Stone) une femme ambitieuse, ainsi que son meilleur ami Nicky (Joe Pesci). Argent, avidité, pouvoir et crime sont au cœur de ce drame complexe qui vous aide à comprendre la réalité e le fonctionnement des jeux à Las Vegas.

Casino Royale (2006)

Cette version de Casino Royal tourné en 2006 par Martin Campbell est à la fois un thriller et un film d‘aventure en rapport le monde du Casino et du jeu, avec somme toute une bonne dose d’action.

L’histoire nous fait suivre ici l’agent spécial James Bond aux trousses d’un banquier, dénommé Le Chiffre, financeur du terrorisme à l’échelle mondiale. Sa mission, démanteler son puissant réseau criminel et mettre en faillite le financeur lors d‘une partie de poker de tous les enjeux.

Las Vegas 21

Ce drame américain sorti en 2008 en par le réalisateur Robert Luketic avec pour protagonistes principaux Kevin Spacy et Laurence Fishburne est basé sur une histoire bien réelle. Plus clairement celle d’une fameuse équipe de Blackjack (Massachussetts Institute of Technology) ayant tenu en échec la maison de jeu pendant près d’une décenn0ie. Cette fiction « embellie » par le réalisateur met l’accent sur la mathématique et la science derrière le jeu de cartes notamment.

Le film nous relate la vie de Ben un étudiant surdoué partageant son quotidien ses études et ses jobs partiels. Tout bascule le jour où il intègre une équipe d’autres jeunes surdoués dirigée par un professeur qui s’amusent à dévaliser les Casinos de Las Vegas avec des techniques de jeu a priori infaillibles, mais manifestement risquées.

films sur les casinos

Rounders

Une autre belle production sous le thème des casinos et du Jeu vous est offerte par cette réalisation de John Dahl, avec la participation d’acteurs célèbres comme Matt Damon, Martins Landon, John Malkovich et Edward Landon.

Sorti en 1998, Rounder tire sa notoriété de son thème lié au Casino Poker Texas Hold’em très populaire à l’époque, ainsi que sa capacité à lever le voile sur l’univers du jeu de poker et ses aspects sombres.

Le film relate les péripéties de 2 amis en quête de gains massifs et rapides solder leur dette pharamineuse en parcourant les établissements de jeux ville après ville, jusqu’à ce que la mafia Russe et s’en trouve mêlée.

L’enfant de Cincinnati

The Cincinnati Kid fait partie des grands classiques des films dans la catégorie Casinos et Jeux. Réalisé en 1965 par Normal Jewison, l’histoire se déroule en plein dans la période de la Grande dépression en Amérique. Le thriller dramatique vous fait vivre les grands exploits du KID (dans la peau de Steve McQueen) cherchant à se faire une place parmi les grands du jeu, face à Lancey Howard réputé pour être le meilleur joueur de poker de l’époque.

La scène finale représente deux joueurs visiblement très talentueux faisant monter leurs enjeux dans une finale de poker passionnante dont seul un d’entre eux parviendra à s’imposer et rafler la mise.

 The Hangover

Aussi connu sous le titre « Very bad trip », Hangover est une comédie américaine par Todd Philips parmi les meilleures sur le casino et les jeux avec des acteurs de poigne comme Bradley Cooper Ed Helms, Heather Graham et ZACK Galifianakis comme personnages principaux.

Sorti en 2009, le film a remporté un golden Globe Award, une douzaine d’autres victoire et plus d’une vingtaine de nominations. Avec une cote IMDB de 7.8, autant dire que le film intéresse un grand public. L’histoire comique suit le personnage de Doug qui, 2 jours avant son mariage se rend avec ses ami Alan, Stu et Phil à Las Vegas pour son enterrement de vie de garçon. Le film est parsemé de multiples scènes de jeux. Pourtant à leur réveil au petit matin notre trio d’ami se avec une gueule de bois et un vide à propos de leur nuit de poker. Comme quoi ce dicton des joueurs qui veut que « tout ce qui se passe à Vegas reste à Vegas » trouve bien son sens.

The Cooler

Une autre pépite à regarder pour les cinéphiles ou amateurs de jeux est ce film dramatique par Wayne Kramer centre sur le rôle d’un perdant professionnel addicte au service de patrons de Casino en ligne Suisse loi pour ruiner la séquence chaude des joueurs les plus doués. La trame suit l’histoire de ce cooler (joueur malchanceux) réputé pour partager sa grosse poisse aux joueurs autours de la même table de jeux que lui. Cependant, sont amour naissant pour une jeune serveuse semble avoir changé les choses et pourrait bien lui retourner sa chance.

The Gambler (1974)

Un classique de plus mais pas de trop dans cette sélection des meilleurs films dédiés aux casinos et au jeu est The Gambler réalisé en 1974 par Karel Reisz. Le film met en scène les affres de l’addiction aux jeux de hasard à travers cette histoire tragique focalisée sur les problèmes de jeu d’Axel (James Caan).

Professeur d’anglais newyorkais, Axel Freed qui vient de ruiner toutes ses économies en jouant au poker se retrouve à emprunter la somme de 44.000 $ à ses proches afin de solder son pari échoué au basket Ball. Le personnage parviendra-t-il à surpasser sa dépendance dangereuse pour le jeu et l’autodestruction vers laquelle celle-ci semble l’acheminer ?